Jean-Marc Roué aux commandes de Brittany Ferries

13

janvier

2017

Jean-Marc Roué aux commandes de Brittany Ferries

Il est passé du syndicalisme agricole au monde des armateurs avant de prendre la direction de la compagnie maritime qui assure des liaisons entre la Grande-Bretagne et la Normandie.

Il vient de passer commande d’un bateau capable d’embarquer 1 600 passagers auprès d’un chantier naval allemand pour remplacer le Normandie (presque trente ans au compteur) sur la ligne Caen-Portsmouth où sa clientèle est à 80 % britannique.

Un pari bien dans la manière de cet encore jeune patron (50 ans aux prunes) au bagout facile et au carnet d’adresses épais comme le bottin mondain. Côté cour, il ne se cache pas de tutoyer les ministres, qu’il fréquente assidûment. Côté jardin, son parcours ressemble à s’y méprendre à celui de son mentor, l’emblématique leader paysan Alexis Gourvennec, le créateur de la compagnie disparu en 2006. À la tête d’une exploitation maraîchère familiale en Bretagne (à laquelle il avoue ne plus avoir beaucoup de temps à consacrer), Jean-Marc Roué passe d’abord par le syndicalisme agricole avant de rejoindre le monde des armateurs. Un cheminement qui n’a rien d’anormal pour cet Armoricain de souche.

Fondée sur des capitaux agricoles, la Brittany Ferries, dont le premier navire transportait des légumes outre-Manche depuis le Nord-Finistère, se voulait l’un des instruments du désenclavement de la Bretagne. Depuis, la compagnie a fait du chemin. Elle opère désormais douze lignes sur la Manche et l’Atlantique et a su maintenir à flot le niveau de ses investissements en s’attirant les bonnes grâces des collectivités locales.

C’est de cette manière que le breton a creusé son sillon sur l’autre rive du Mont-Saint-Michel où il exploite quatre liaisons. Ses navires sont aux mains de sociétés d’économie mixte où siègent Région et Départements, lesquels ont versé une généreuse participation au capital. L’annonce de l’achat d’un nouveau navire n’est pas pour leur déplaire.

     Paris Normandie - 09/01/2017


Soumis par Charles F le ven, 13/01/2017 - 18:16

Promotion
du transport maritime
à courte distance
et de l'intermodalité