L’ARMEMENT U.N RO-RO MISE SUR LE POTENTIEL DE TOULON

24

juin

2016

L’ARMEMENT U.N RO-RO MISE SUR LE POTENTIEL DE TOULON

Le PDG de l’armement turc U.N RO-RO, Sedat Gümüsoglu, a célébré le 19 juin à Toulon le 6e anniversaire de la ligne ro/ro sur Pendik. Un service représentant un trafic cumulé de 250 000 remorques à fin 2016.

Dimanche 19 juin, une noria de camions turcs s’apprête à embarquer sur l’imposant roulier UN Istanbul, un habitué du terminal de Brégaillon à Toulon.

Au cœur de ce ballet de remorques, Sedat Gümüsoglu, PDG d’U.N RO-RO, était venu célébrer la sixième année d’exploitation de ce service qui, au fil des ans, n’a cessé de monter en puissance avec trois touchées par semaine depuis février 2015.

A l'heure actuelle, 45 % du fret chargé sur les rouliers est destiné au marché français, les 55 % restants sont acheminés vers la Grande-Bretagne, l’Espagne et le Bénélux.

La ligne U.N RO-RO, premier client fret du port varois, génère 300 emplois locaux (dont 14 salariés pour l’agent Worms Toulon) pour une contribution économique annuelle de 15 M€.

"Nous réalisons 9 escales par semaine à Trieste. Actuellement, 50 % du fret qui part de Trieste continue son parcours par voie ferroviaire vers le Nord. Nous voulons faire la même chose à Toulon et bénéficier de liaisons vers Paris, Lyon et Calais.

L’ouverture à de nouveaux marchés devrait générer de nouveaux trafics import/export, c’est à ce moment là que nous pourrons envisager une 4e rotation par semaine", explique Sedat Gümüsoglu.

De son côté, le port de Toulon se dit prêt à investir quelque 5 M€ aux côtés de Via Logistics pour réactiver le faisceau ferré qui longe le linéaire de quai à horizon  2018.

     JMM - 22/06/2016


Soumis par Charles F le ven, 24/06/2016 - 16:42

Promotion
du transport maritime
à courte distance
et de l'intermodalité