Les professionnels européens se mobilisent autour du RTE-T

17

novembre

2016

Les professionnels européens se mobilisent autour du RTE-T

Entreprises de manutention via Feport, chargeurs à travers l’ESC ou encore autorités portuaires, commissionnaires et transitaires via l’Espo et le Clecat sont signataires, avec vingt-six autres associations professionnelles, d’un courrier commun adressé au Parlement et au Conseil européens dans le but de réviser le financement des infrastructures en Europe. Croisant une proposition de la Commission, cette initiative est motivée par le rôle "catalyseur" joué par les transports "dans la croissance économique et la création d’emplois" avec, aujourd’hui, 20 millions d’emplois dans l’Union. À ce titre, les associations professionnelles estiment "insuffisante" la part réservée au secteur des transports et à ses infrastructures dans le mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE) avec 2 de ses 31 milliards d’euros de budget sur la période 2014-2020. Pour financer en priorité le Réseau transeuropéen des transports (RTE-T), elles demandent une augmentation de 1,4 milliard au minimum jusqu’en 2020. Pour justifier cette demande, les associations rappellent que l’achèvement du RTE-T pourrait créer 10 millions d’emplois supplémentaires dans l’Union et générer une croissance économique de 1,8 % d’ici 2030. Au travers de ses membres, elles se déclarent également prêtes à s’engager dans les infrastructures de transport à condition d’établir "un cadre réglementaire stable et prévisible" en matière d’investissement et de financement.
     L'Antenne - 17/11/2016
 

Soumis par Charles F le jeu, 17/11/2016 - 18:21

Promotion
du transport maritime
à courte distance
et de l'intermodalité