TOULON : LA LIGNE TURQUE, UN SUCCES A CONSOLIDER

4

mars

2016

TOULON : LA LIGNE TURQUE, UN SUCCES A CONSOLIDER

La ligne turque UN Roro à Bregaillon connaît un succès croissant (1,27 million de tonnes en 2015, en hausse de 19 %). Si Hervé Brenac, de l’Agence maritime varoise, s’en félicite, il souhaite le conforter. « Nous sommes monoproduit ce qui peut être une source de fragilité. Il faut trouver d’autres trafics. »

Cette consolidation et ce développement passent par de nouvelles infrastructures : l’amélioration des terrepleins de Bregaillon, l’ouverture d’une zone avant parking et la connexion au réseau ferré.

La CCI s’emploie à la réfection des terre-pleins et des voies du port. Elle va mettre en parallèle une taxation du stationnement, ce qui permettra de réguler le trafic des poids lourds turcs. Hervé Brenac milite pour un avant parking, qui pourrait se situer non loin du port, sur un terrain de la zone de Lagoubran, propriété de la communauté d’agglomération. Cette zone pourrait être mise à profit par les transitaires, ce qui faciliterait les flux à Bregaillon.

Enfin, Hervé Brenac aspire à ce que le port soit relié par voie ferrée. Sur les 54 000 remorques annuelles transitant par Bregaillon, 24 000 sont potentiellement concernées par le ferroutage (vers la France, la Grande-Bretagne, le Bénélux ou la péninsule ibérique). Les études de réhabilitation de la voie ont été faites par la CCI et Réseau ferré de France doit continuer son diagnostic et valider la ligne depuis Bregaillon. Des contacts ont également été établis avec VIIA, filiale de la SNCF, comme opérateur sur une ligne entre Toulon et Calais. La voie pourrait être disponible début 2017.

     Le Marin - 04/03/2016


Soumis par Charles F le ven, 04/03/2016 - 00:00

Promotion
du transport maritime
à courte distance
et de l'intermodalité