L'ECSA rappelle la nécessité d'un cadre commun pour le Shortsea Shipping

26

avril

2016

L'ECSA rappelle la nécessité d'un cadre commun pour le Shortsea Shipping

Soumis par Charles F le mar, 26/04/2016 - 17:53

Le 21 avril, l'European Community Shipowners' Associations émettait un communiqué appelant les Etats membres à la mise en œuvre d'un cadre communautaire favorable au shortsea shipping.

S'inscrivant dans le prolongement du « High level meeting on shortsea shipping» organisé par la présidence néerlandaise de l’UE le 15 février, l'ECSA a rappelé l’urgence d'un marché unique des transports et d’un espace européen de transport maritime sans barrières.

Handicapé par les trop nombreuses formalités et lourdeurs administratives ou documentaires qui lui sont imposées, et qui le rendent de ce fait moins attractif que d’autres modes de transport, le shortsea shipping européen est fortement pénalisé et souffre de distorsions de concurrence, alors qu’ « il a le potentiel pour répondre à la croissance de la demande de transport de manière sûre, durable, efficace et économique ».

L'ECSA insiste sur la nécessité pour les législateurs d'adopter un "réflexe shortsea", notamment à l’occasion de l’entrée en vigueur le 1er juillet des nouvelles règles de la convention SOLAS en matière de « pesée des conteneurs ».

En effet, ces nouvelles règles présentent un risque réel de conséquences très négatives pour le shortsea shipping, de nouvelles distorsions de concurrence entre les modes de transport et même de « report modal inversé ».

Ainsi, et bien que les armateurs soutiennent globalement ces nouvelles règles, l’ECSA est très préoccupée par l’impact qu’elles auront sur le shortsea shipping LO-LO (lift-on/lift-off).

En effet, les conteneurs chargés en RO-RO n’y seront pas soumis, pas plus que les autres unités acheminées par voie terrestre en Europe.

Cette distorsion doit être réglée dès que possible car il n’y a pas de raison d’avoir des traitements différenciés à l’intérieur du shortsea shipping and sans doute personne n’avait l’intention de créer un « modal backshift » avec ces règles, conclut l’ECSA.

Retrouvez le communiqué de l'ECSA ici

et sa brochure “Short Sea Shipping, The full potential yet to be unleashed” ici

 

 


Share

Promotion
du transport maritime
à courte distance
et de l'intermodalité