Progression du trafic routier dans les Pyrénées : Opportunité pour les Autoroutes de la Mer ?

1

avril

2016

Progression du trafic routier dans les Pyrénées : Opportunité pour les Autoroutes de la Mer ?

Soumis par Charles F le ven, 01/04/2016 - 16:48

Le 23 mars dernier, le CGDD (Commissariat Général au Développement Durable) a publié un bulletin statistique "Les Pyrénées deux fois plus traversées que les Alpes françaises par les poids lourds". On y apprend entre autres que plus de 6 millions de poids lourds ont traversé les Pyrénées en 2014 et, si 75% d'entre eux sont aux normes Euro IV, seuls 50% d'entre eux sont aux normes Euro 5. Dans ces flux, les échanges entre la France et son voisin espagnol sont prépondérants. "Les principaux flux de transit observés passent par la barrière pyrénéenne en direction de l’Allemagne et de l’Italie". L'augmentation du trafic de 2,2% dans les Pyrénées entre l'année 2010 et l'année 2014, soit environ 125 500 camions supplémentaires, aura donc été réalisée au prix d'une conséquente augmentation de l'empreinte carbone.


Crédits : CGDD

Si le rapport fait mention de la solution ferroviaire, dont la part demeure très faible, nulle mention en revanche n'est faite de l'option maritime. Des options régulières et fiables existent pourtant. Sur la façade atlantique, l'autoroute de la mer Nantes-Vigo assure en 27 heures la liaison France Espagne, touchant trois fois par semaine les deux ports. La ligne régulière, qui transporte les véhicules routiers mais accueille également tout type de fret roulant, est exploitée par Flota Suardiaz. A l'heure actuelle, deux navires Ro-Ro, ayant tous deux une capacité de plus de cent remorques, y sont dédiés. Signalons également la ligne Nantes-Gijón qui, si elle est suspendue à ce jour, a fait l'objet d'un appel à manifestation d'intérêt en vue d'une relance prochaine. Les 125 500 remorques supplémentaires (cf. supra)  auraient pu emprunter la voie maritime :  Un départ quotidien dans les deux sens, avec un navire similaire à ceux en exploitation l'aurait permis sans difficulté, réduisant la congestion routière et les nuisances qu'elle génère.

Crédits : CGDD

Crédits : CGDD

Mais l'option maritime prend plus de sens encore lorsque l'on s'intéresse aux principales destinations des marchandises transportées par route au travers des Pyrénées : Allemagne, Italie et Grande Bretagne. Autant de destinations desservies par des lignes  régulières shortsea, telles que celles exploitées par OPDR et Mac Andrews sur l'arc Mer du Nord-Manche-Atlantique, ou Grimaldi et Grandi Navi Veloci sur les liaisons Espagne-Italie, sans oublier bien évidemment les lignes de Brittany Ferries au départ de Santander et Bilbao, et Plymouth, Poole ou Portsmouth.

Retrouvez le bulletin du CGDD (6 pages)

Plus d'information sur l'Autoroute de la Mer Nantes Vigo ici

Retrouvez les lignes au shortsea citées : OPDR, Mac Andrews, Grimaldi Lines, Grandi Navi Veloci et Brittany Ferries

 


Share

Promotion
du transport maritime
à courte distance
et de l'intermodalité