Rapport Autoroute de la mer

23

janvier

2013

Rapport Autoroute de la mer

Soumis par Shortsea le mer, 23/01/2013 - 08:59

Le dernier rapport annuel du coordonnateur européen pour les Autoroute de la mer (PP21) est publié.

Ce rapport, pour l'année 2012, porte sur la nouvelle définition des autoroutes de la mer, les projets en cours et sur l'impact de la stratégie européenne 2020 sur les autoroutes de la mer. A la fin de son document, le coordonnateur propose une série de conclusions et de recommandations.

Les nouvelles lignes directrices sur les réseaux trans-européen de transport définissent de manière un peu différente les autoroutes de la mer. Cette nouvelle définition intègre les autoroutes de la mer dans le réseau central des RTE-T comme liens avec le réseau global. Les autoroutes de la mer doivent donc améliorer l'accessibilité et la cohésion en Europe en étant la partie maritime du RTE-T. L'intégration des infrastructures intelligentes, l'aide au démarrage et le soutien à l'intégration de technologies innovante à bord des navires doivent être considérés comme des éléments faisant partie intégrante des autoroutes de la mer.

Un exemple de projet qui évite soigneusement la France.

Le rapport donne ensuite une liste des 19 projets autoroute de la mer en cours. Parmi ces projets qui ont obtenu (en tout) plus de 168 millions d'euros de financement, un seul concerne la France...

Le coordonnateur propose, à la fin de son rapport une série de 12 recommandations :

  • Développer des infrastructures portuaires intégrées
  • Améliorer les connections avec l'hinterland
  • Déployer des services d'infrastructures intelligentes.
  • Promouvoir les activités permettant de mieux comprendre le secteur (et comment l'aider)
  • Soutenir le regroupement des ports et des activités portuaires, exploiter les savoir-faire et les avantages comparatifs
  • Favoriser l'émergence de formations et des coopérations autour de l'élément humain
  • Développer les systèmes d'informations permettant d'arriver à un guichet unique
  • Soutenir la recherche et le développement technologique
  • Mieux articuler les différents outils de financement des autoroutes de la mer
  • Simplifier la bureaucratie là où c'est possible
  • Étendre la zone géographique concernée aux pays voisins et à l'Afrique du nord
  • Soutenir le développement des services électroniques douaniers

Vous pouvez retrouver ce rapport


Share

Promotion
du transport maritime
à courte distance
et de l'intermodalité