Rapport "décentralisation portuaire"

2

juillet

2014

Rapport "décentralisation portuaire"

Soumis par Shortsea le mer, 02/07/2014 - 16:23

Odette Herviaux vient de remettre son rapport final sur les « Enjeux et perspectives de la décentralisation portuaire » qui lui avait été confié par le Premier ministre en fin d’année dernière.

Avec l’appui du Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable, la sénatrice du Morbihan dresse un bilan utile de la décentralisation des ports maritimes conduite depuis 1983.

L'investissement des collectivités autorités portuaires y est notamment analysé avec précision, de même que leur lien aux concessionnaires, en particulier les chambres de commerce et d'industrie.

Le rapport comprend d’abord des éléments de bilan physique et institutionnel des ports décentralisés. Il aborde ensuite les services rendus aux navires et aux marchandises. Il identifie les coopérations à différents niveaux visant à développer notamment le report modal du trafic routier, ainsi que toute mutualisation ou partage d’expérience opportuns.

La question importante du portage des intérêts des ports décentralisés aux niveaux national et européen est évoquée.

Quelques citations à retenir :

« Les enjeux portuaires nationaux sont trop souvent abordés en focalisant l’attention sur les seuls grands ports maritimes. L’importance régionale des ports décentralisés impose de rééquilibrer les approches. »

« La coopération entre ports d’une même façade est, aujourd’hui, insuffisante, même si l’on note de plus en plus d’initiatives. »

« La représentation nationale des ports décentralisés est aujourd’hui quasi inexistante. Elle est à construire. Les projets de règlements européens sur les régulations économiques dans les ports maritimes en renforcent la nécessité. »

« La priorité doit être mise sur la compétitivité de nos ports, quelle que soit leur importance. »

 


Cargo arrivé au port de Saint-Malo pour décharger du tournesol en provenance d'Ukraine​ - Droits réservés

 

Un seul regret peut-être : que la place prépondérante –en fait l’immense majorité des tonnages- et le rôle essentiel du cabotage maritime et fluvio-maritime pour les ports décentralisés ne soient pas plus soulignés, que les potentialités de développement du Transport maritime courte distance ne soient pas davantage mises en relief.

Quant aux très intéressantes statistiques de trafic des ports par types de marchandises, elles auraient sans doute mérité d’être complétées par celles par régions ou pays d’origine et destination, ce qui aurait permis d’apprécier à sa juste mesure l’importance des différents flux « shortsea ».

Ce très intéressant rapport de 69 pages est disponible sur : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_Odette_Herviaux_-_24-06-14.pdf


Share

Promotion
du transport maritime
à courte distance
et de l'intermodalité