Shortsea et Parlement Européen

27

septembre

2013

Shortsea et Parlement Européen

Soumis par Shortsea le ven, 27/09/2013 - 08:45

En octobre 2012, les ministres européens des affaires maritimes ont adopté la "déclaration de Limassol" pour renforcer la stratégie "Europe 2020" en la dotant d’une composante maritime solide.

Maritime Spatial PlanningA ce titre, la Commission Européenne a proposé une directive qui est une partie essentielle de cette ambition qui vise à développer l’économie bleue de l’Union européenne. Le transport maritime a une petite place dans cette proposition (dans l'article 5).

Article 5 : Objectifs des programmes de planification de l'espace maritime et des stratégies de gestion intégrée des zones côtières.

Les programmes de planification de l’espace maritime et les stratégies de gestion intégrée des zones côtières appliquent une approche fondée sur les écosystèmes afin de faciliter la coexistence des activités sectorielles concurrentes et de prévenir les conflits entre ces activités dans les eaux marines et les zones côtières, et s'efforcent de contribuer:

a) à garantir l'approvisionnement en énergie de l'Union en encourageant le développement des énergies marines, le développement d’énergies nouvelles et renouvelables, l’interconnexion des réseaux d’énergie et l'efficacité énergétique;

b) à promouvoir le développement des transports maritimes et à garantir des voies maritimes performantes et d'un bon rapport coût/efficacité dans toute l'Europe, y compris pour ce qui est de l'accessibilité des ports et de la sécurité des transports;

c) à favoriser le développement durable et la croissance du secteur de la pêche et de l’aquaculture, y compris du point de vue de l'emploi dans le secteur de la pêche et dans les secteurs qui s'y rattachent;

d) à assurer la préservation, la protection et l'amélioration de l'environnement ainsi que l'utilisation prudente et rationnelle des ressources naturelles, notamment dans le but de parvenir à un bon état écologique, de mettre un terme à l'appauvrissement de la biodiversité et à la dégradation des services écosystémiques et de réduire les risques de pollution marine;

e) à assurer que les zones côtières et marines soient résilientes au changement climatique.

Cette Directive est actuellement en discussion au Parlement Européen et la liste des amendements est maintenant disponible.

BP2S a noté qu'un des amendement risque de faire disparaître de cette proposition de Directive la mention de transport maritime intra-européen (donc une grande partie du shortsea shipping) alors qu'une série d'autres amendements vont dans le sens de la promotion du TMCD (sur le même article, voir page 40 et suivantes), notamment celui de Silvia-Adriana Tic?u.


Share

Promotion
du transport maritime
à courte distance
et de l'intermodalité